Académie des Lumières

PRIX LUMIÈRES 2020

'Les misérables' s'impose et Polanski gagne la mise en scène pour 'J'accuse'

"MAXIME
MAXIME BRAULT/STARFACE | Une partie de l'équipe de Les Misérables à l'Olympia se rappelant du directeur Ladj Ly qui était à Los Angeles

VB. Le film de Ladj Ly Les misérables, qui narre comme un thriller la tension entre la population et les policiers à la banlieue de Paris, a été le grand vainqueur des prix Lumières 2020 de la presse internationale en France avec trois récompenses dont celle du meilleur long-métrage. Cette domination n'a été rompue que pour le prix à la meilleure mise en scène pour Roman Polanski et son J'accuse, qui était sorti en novembre denier au milieu d'une nouvelle polémique autour du cinéaste sur des agressions sexuels dans les années soixante-dix. D'ailleurs, les Césars (28 février) viennent de nominer Polanski pour la meilleure réalisation et le meilleur film.

De son côté Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Scimma, a reçu deux prix dans une soirée à l'Olympia le 27 janvier qui a marqué un saut qualitative de l'Académie des Lumières pour son 25 anniversaire et qui a été retransmise par Canal Plus+ avec un timing précis et Isabelle Huppert comme présidente de la cérémonie. Pendant la soirée, ont a aussi rendu hommage aux réalisateurs Costa-Gravas et Roberto Benigni. Continuer la lecture...

PRIX LUMIÈRES 2019

THIERRY RAMBAUD | Le réalisateur Jacques Audiard, à la céremonie des Lumières à l'Institut du Monde Arabe le dernier 4 février
THIERRY RAMBAUD | Le réalisateur Jacques Audiard, à la céremonie des Lumières à l'Institut du Monde Arabe le dernier 4 février

Jacques Audiard ramasse les prix pour 'Les Frères Sisters'

Au cours de la cérémonie des Lumières de la Presse Internationale, aux meilleurs films français de l'année 2018, Jacques Audiard a ramassé trois des principaux prix pour The Sisters brothers (Les frères Sisters) malgré que le film soit une production entièrement en anglais. Déjà auréolé avec le Lion d'Argent du Meilleur Réalisateur à la Mostra de Venise, Les frères Sisters a obtenu les prix du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure image (Benoît Debie).

Les choix des 72 membres de 20 pays différents de l'Académie des Lumières (dont nous en faisons partie) ont été plutôt conservateurs, laissant sur le chemin d'autres films qui méritaient aussi de décerner une récompense. Même si la catégorie de Premier Film réunissait des petits bijoux qui ouvrent des nouvelles voies au cinéma français.

La cérémonie à l'Institut du Monde Arabe de Paris a été en même temps l'occasion pour rendre des hommages à la muse Jane Birkin (avec une réaction qu'on attendait un peu moins timide de la part du public) et Claude Lelouch et les deux protagonistes d'Un homme et une femme plus de 50 ans après: Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant (ce dernier téléphoniquement). Lelouch a déjà tourné avec Aimée et Trintignant une troisième partie Les plus belles années, qui sortira prochainement. On attend maintenant le jugement de l'Académie des César le 22 février.

 

PALMARÈS

Film
Les Frères Sisters, de Jacques Audiard                                                             

Réalisateur
Jacques Audiard – Les Frères Sisters                                                             

Actrice
Elodie Bouchez – Pupille                                                                                                                         

Acteur
Alex Lutz – Guy                                                                                                                                                                                     

Scénario
Pierre Salvadori, Benoît Graffin et Benjamin Charbit – En liberté !
                                                            
Image
Benoît Debie – Les Frères Sisters                                                                                           

Musique
Vincent Blanchard et Romain Greffe – Guy

Révélation féminine
Ophélie Bau – Mektoub My Love

Révélation masculine
Félix Maritaud – Sauvage                                                                                                                         

Premier film
Jusqu’à la garde, de Xavier Legrand                                                             

Pays francophones
Girl, de Lukas Dhont (Belgique)
                                                                                          
Documentaire
Samouni Road, de Stefano Savona                                                                                           

Animation
Dilili à Paris, de Michel Ocelot