Théâtre

DOSSIER

Théâtres debout !

VICENÇ BATALLA | Clowns, activistes et passants, pendant l'action revendicative du 20 mars devant le Théâtre National Populaire (TNP) de Villeurbanne
VICENÇ BATALLA | Clowns, activistes et passants, pendant l'action revendicative du 20 mars devant le Théâtre National Populaire (TNP) de Villeurbanne

VICENÇ BATALLA. L’occupation du Théâtre National Populaire (TNP) de Villeurbanne, avec une soixantaine d’autres espaces culturels publics français en ce début de printemps, est tout un signe que, malgré une culture fermée à nouveau depuis déjà cinq mois, le monde du spectacle vivant ne s’arrête et ne se taise pas. Enfermés dans leurs répétitions, acteurs/actrices, créateurs/créatrices, techniciens/techniciennes, étudiants/étudiantes sont allés chercher le public qu’ils ne peuvent plus rencontrer et rappeller ainsi le caractère populaire de ces espaces, si on observe les précautions sanitaires nécessaires. Dans la saison du centenaire du TNP, et comme s’était déjà arrivé en Mai 68 avec la première occupation du Théâtre de l’Odéon à Paris, la transformation des halls, des parterres, des parvis en agoras de débat montrent que la pandémie ne peut pas justifier que les espaces de marchandises soient ouverts et ceux de la culture reclus au petit écran. Un parfum de printemps en lutte pour redonner de l’espace à la parole. Continuer la lecture...

DIRECTEURS DU FESTIVAL OUI ! DE THÉÂTRE EN FRANÇAIS À BARCELONE

Mathilde Mottier/François Vila : “Nous avons beaucoup de francophones, mais une majorité de francophiles !

TYPHAINE MAUGET | Mathilde Mottier et François Vila, fondateurs et directeurs du Festival Oui ! avec l'affiche 2020 signé Oscar Llobet
TYPHAINE MAUGET | Mathilde Mottier et François Vila, fondateurs et directeurs du Festival Oui ! avec l'affiche 2020 signé Oscar Llobet

VB. Les promoteurs enthousiastes Mathilde Mottier et François Vila mènent depuis quatre ans l’aventure du Festival Oui ! de théâtre français à Barcelone. Il y a eu même une édition de théâtre catalan à Paris du festival. Depuis 2017 cette expérience, qui a comme points d'ancrages l'Institut del Teatre et l’Institut français de Barcelone mais s’est élargie à d’autres salles et espaces de la ville, a contribué à faire connaître des compagnies de l’autre côté des Pyrénées. Et maintenant donne aussi ses fruits avec des échanges entre compagnies des deux pays.

Cette nouvelle édition (4-16 février) s’axe sur les migrations avec plusieurs pièces sur cette thématique, mais s’ouvre à d’autres problématiques et sensibilités et s’adresse aussi à un public pour enfants. Dans les versions catalane et espagnole du site, nous racontons la programmation avec tous les détails. Mais voici pour mieux comprendre sa démarche les réponses de Mottier et Vila à nos questions. Continuer la lecture...

Vues : 13